Évènements à venir
Loading...
Rechercher un article

Articles avec le tag ‘jubilée’

PostHeaderIcon Commémoration du 11 février 2021

 

En ce 11 février 2021, devant la stèle, nous avons commémoré le 77ème anniversaire du crash du bombardier américain Libérator B 24 baptisé « Lonesome Polcat ». Un tragique évènement qui s’est produit ici-même le 11 février 1944 à 9h54.

Cette commémoration s’est déroulée en petit comité, en cause les restrictions sanitaires qui nous sont  imposées par la pandémie qui dure depuis bientôt 1 an. Le maire, Jean-Claude GROUT s’est exprimé sur le choix limité des participants « Je sais la déception de chacune et chacun des habitués à cette cérémonie à qui j’ai demandé de ne pas être présent, mais je sais que toutes et tous sont avec nous par la pensée et je les en remercie. Malgré cela, deux membres de l’association Jubilée ont tenu absolument à être présents ce matin, il s’agit de Mme Piétrois présidente et de Mr Diologent responsable du mémorial. Je ne peux oublier Diane Boutier administratrice de Jubilée, Diane qui œuvre beaucoup elle aussi au sein de l’association et met un point d’honneur à retrouver les familles des 10 aviateurs, Diane grâce à qui nous avons eu le grand plaisir d’accueillir les familles américaines Schreiner et De Wallance mais qui ne peut être parmi nous pour cause de Covid19 contracté par Patrick son conjoint. »

Le bombardier B24 fut touché par les tirs de la défense anti-aérienne allemande et s’écrasa ici même. Les 10 militaires membres d’équipage furent tués dans ce crash ainsi que Jeanine et Raymond LECONTE qui se trouvaient dans leur habitation.                                                                                                                                                                                                                         

En 2002, cette stèle devant laquelle nous nous retrouvons fut érigée pour commémorer ce fait de guerre, fait de guerre dont l’histoire fut retrouvée par des membres de l’Association Jubilée. Pour mettre fin au terrible conflit face à l’Allemagne nazie, les Etats Unis d’Amérique ont mis en marche une machine industrielle colossale capable de produire, chaque jour, entre autres, une quinzaine de « B 24 ». Le coût d’un appareil s’élevait à 300 000 $ de l’époque soit près de 5 millions de dollars d’aujourd’hui. Ce coût financier n’est rien comparé au lourd tribut humain consentit pour la défense de notre liberté pour laquelle plus de 16 millions de jeunes américains ont été mobilisés, où 4 800 000 de ces jeunes furent blessés et plus de 400 000 ont payé de leur vie la défense de notre pays.

Un guerrier ce n’est pas quelqu’un qui part faire la guerre pour prendre la vie des autres

Un guerrier c’est quelqu’un qui se sacrifie pour le bien-être des autres.

Son devoir est de protéger les aînés, les gens sans défense, ceux qui ne peuvent prendre soin d’eux-

Mêmes et par-dessus tout, les enfants qui sont le futur de notre humanité.

                                          Sitting Bull

 

 

 

PostHeaderIcon Cérémonie du 11 février « Hommage aux Américains »

Mardi 11 février, une délégation de porte-drapeaux de l’Union Locale des Parachutistes, d’élus, de représentants de l’association JUBILEE et de l’Amicale des Anciens Combattants ont procédé au dépôt de gerbe en mémoire des victimes du bombardier Américain et des deux civils Rouxmesnilais. Dans son discours Jean-Claude GROUT, a rappelé l’importance d’un tel sacrifice : « Ils avaient 19 ans….20 ans….25 ans. Ils étaient célibataires, mariés. Ils étaient gestionnaires de marchandise, manutentionnaire d’usine, acteur, ouvrier sur machine-outil, coursier, ouvrier de ferme ou employé de bureau. Tous avaient une vie calme aux États-Unis, ce pays qu’ils aimaient et rien ne les prédestinait à participer à ce conflit mondial. Mais ils ont pris la décision de venir défendre l’Europe, une Europe qu’aucun d’eux ne connaissait, une Europe occupée, attaquée, spoliée, ravagée, bafouée par les nazis. Nous voilà pour la 19 ème année, réunis devant cette stèle pour commémorer le 76ème anniversaire du crash du bombardier américain « Libérator B 24 » baptisé « Lonesome Polecat ». Discours de Jean-Claude GROUT


Les investigations se poursuivent !! Diane BOUTIER a durant cette année 2019, continué ses recherches sur cet événement tragique survenu au matin du 11 février 1944. Chose rare, Diane a retrouvé des photographies Allemandes, laissant peu de doute sur le crash du Libérator dans les Jardins Ouvriers de Rouxmesnil. Dans la présentation de son diaporama, Diane a retracé la chronologie de la mission effectuée par l’équipage du Lonesome Polecat. Base d’envol, trajet programmé, cible à atteindre…. De plus, nous avons eu la traduction de messages vidéo venant des États-Unis. La Famille DeVallance tout d’abord nous a exprimé ces quelques mots : « Je m’appelle Hayden. Je m’appelle Jackson et je m’appelle Jennifer DeVallance, et nous vous transmettons nos salutations chaleureuses d’ Alexandria, dans la Virginie aux États-Unis. L’honneur que vous octroyez aux hommes du Lonesome Polecat aujourd’hui et chaque année est une belle reconnaissance de leur service et de leur sacrifice. Votre persévérance dans l’accomplissement de cette cérémonie est la manifestation humble d’une gratitude éternelle, et c’est un bel exemple pour nous tous. Bien que 76 années se sont écoulées et des milliers de kilomètres nous séparent, nous ne nous sommes jamais sentis aussi proches, ceci grâce à votre dévouement au devoir de mémoire. Les honneurs que vous rendez aux hommes du Lonesome Polecat, y compris à notre oncle Herb Garrow, renforcent auprès des générations futures, les liens de liberté et d’amitié que cet équipage a forgé avec leur sang. Ceci assure que la cause pour laquelle ils ont combattu et pour laquelle ils sont morts ne sera jamais oubliée.
Monsieur le Maire, Jean-Claude Grout, Diane et Patrick ainsi que tout le monde présent à Rouxmesnil-Bouteilles, nous vous remercions des honneurs rendus au souvenir du sacrifice des hommes du Lonesome Polecat. Merci».  Traduction du récit de hayden, jackson and jennifer


Puis les remerciements de M. Bob Schreiner neveu, de Robert E. HAGEY : « Je m’appelle Bob Schreiner et je vous transmets mes salutations de la Caroline du Nord, aux USA. Robert E. Hagey fut un des membres de l’équipage du Lonesome Polecat qui est mort au-dessus de votre ville à cette date en 1944. Mon frère, Paul et moi-même avons eu l’extrême honneur et le privilège de participer à votre commémoration il y a 4 ans. Ce fut une des expériences les plus touchantes de ma vie entière. Merci à vous tous de continuer à honorer mon oncle et tous ceux qui ont sacrifié leurs vies dans des guerres de libération que peu
de gens aujourd’hui ont connu personnellement ou qui pourrait même imaginer. La majorité des gens vivants actuellement n’ont pas eu à souffrir d’une occupation despotique afin de maintenir ou de renouveler leur propre liberté. Il est particulièrement important que des cérémonies commémoratives telles que la vôtre servent à éduquer et rappeler à tous que le maintien de la liberté requiert de la vigilance et de l’intervention politique. Merci encore pour votre cérémonie et je vous envoie mes amitiés à vous tous. Merci » Traduction du texte de Bob schreiner feb 11, 2020
L’assistance était attentive, ému par tant de reconnaissance et pour clôturer cette cérémonie, Claude SACEPE a entonné la chanson référence, « si les Ricains n’étaient pas là, vous seriez tous en Germanie, à parler de je ne sais quoi, à saluer je ne sais qui……. ». Les photographies allemandes, nous ont été offertes, elles  viennent renchérir les nombreuses archives en notre possession, don pour la plupart collectées par Diane Boutier.