Évènements à venir
Loading...
Rechercher un article
Calendrier
juillet 2015
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

PostHeaderIcon Départ en retraite de Mme Riquier

Il y a des fins d’années scolaires joyeuses et tristes à la fois ! Jeudi 2 juillet, une cérémonie était organisée, salle Corentin Ansquer, en l’honneur du départ en retraite de Mme Riquier-Ollivier, professeure à l’école maternelle Les Farfadets.
Par leur présence, élus, parents d’élèves, enseignants, ainsi que M. BUTEL, inspecteur de l’Éducation Nationale, ont tenu à manifester leur sympathie et leur estime à cette enseignante qui aura passé sa carrière au service des jeunes enfants, dont 11 années sur notre commune .
M. le Maire, en tant qu’ancien enseignant, se rappelle combien l’éducation a changé et combien à l’époque les instituteurs étaient : « Respectés ! Aujourd’hui, les règles sont parfois inversées ce qui a pour conséquence malheureuse, de remettre en question l’autorité de l’école. »

discours de M. le Maire Jean-Claude GROUT format PDF

Au 31 août 2015, jour officiel de sa retraite, son ancienneté générale sera très exactement de 40 ans et 9 jours. Même avec une année scolaire aussi courte soit-elle, cela fait tout de même près de 6 000 jours de classe ! M.Butel a retracé son parcours et souligné les éloges de ses prédécesseurs, décrivant dans leurs rapports: « Elle fait son métier avec beaucoup de plaisir et les résultats qu’elle obtient avec ses enfants en sont le meilleur témoignage…..Exigeante et rigoureuse, son travail est remarquable et intelligent….. Elle manifeste beaucoup d’ambition pour les enfants dont elle a la charge…… »

Discours de M. BUTEL format PDF

À l’énoncé des discours de M. Grout et de M. Butel, l’émotion était palpable sur le visage de Mme Riquier, ainsi que dans l’assistance.
C’est avec une petite voix fluette, qu’elle a pris la parole à son tour : « Mes parents étaient très fiers que j’exerce ce métier et ma vocation, je la dois à mes maîtresses que j’adorais ! Toute ma carrière, je l’ai consacrée à l’épanouissement de jeunes enfants. Tel des oisillons fragiles en début d’année, je m’émerveillais de les voir prendre leur envol vers mes collègues l’année suivante »

C’est avec beaucoup de modestie qu’elle a évoqué sa fierté d’avoir contribué à l’éducation et l’éveil de ses élèves. Avec la gentillesse qui la caractérise, elle a partagé avec ses petits, un dernier moment de complicité avec l’ouverture des cadeaux. Présents offerts par les parents d’élèves de cette année (mais aussi d’autres parents qui ont voulu témoigner de leur reconnaissance), ses collègues et la Municipalité.

Défiler vers le haut