Évènements à venir
Loading...
Recherche
Archives
Adresse
Mairie
Rouxmesnil-Bouteilles
Rue du Champ de Courses
76370 Rouxmesnil-Bouteilles

Voir le plan

Articles avec le tag ‘retraite’

PostHeaderIcon Départ en retraite d’Alain DEHAIS

Vendredi 3 mars 2017, avait lieu la cérémonie de départ en retraite d’Alain DEHAIS. La retraite, on l’attend plus de quarante ans et quand l’heure à sonné, on est quelque peu nostalgique, on se dit que cela a passé vite…… Que les collègues vont nous manquer et les vacances aussi !!

Il faut voir le bon côté des choses : plus d’horaires, ni de patron derrière soi (enfin presque) et du temps libre pour les loisirs ! Après plus de quarante années de carrière professionnelle, dont 33 ans de bons et loyaux services sur notre commune, le temps du repos est arrivé pour Alain DEHAIS. Alain sera sans nul doute un retraité actif, un amoureux de la nature et du grand air, comme il a toujours était. Des journées entières sur le canapé, très peu pour lui et comme la dit, M. le Maire dans son discours :« Sylviane ne le supporterait pas…. Un mari à la retraite est souvent le travail à plein temps d’une femme…… »
Le cadeau de la Municipalité n’est donc pas un fauteuil relax, mais un chèque-cadeau pour renouveler du matériel de jardinage et quelques fleurs pour son épouse.
En février 2015, il a reçu la médaille du travail, échelon vermeil, ce fut l’occasion de retracer son parcours :
À sa sortie de l’école de Neufmesnil en 1973, il travaille en pépinière à Orléans, avant d’intégrer l’armée dans les parachutistes. Le service militaire effectué, il retourne auprès de son employeur pépiniériste. Mais Alain a la bougeotte, il reprend ses études à l’école de La Ménitré près d’Angers, pour ensuite travailler deux années aux pépinières de Bernay. Bref retour en Normandie, aux pépinières Tailleux d’Hautôt sur Mer avant de monter sur la capitale, pour y rejoindre, Sylviane, sa future femme, qu’il épouse le 12 juillet 1980 à St Martin aux Buneaux, le jeune couple aura trois enfants, Sébastien, Stéphane et Blandine… Durant quatre années, il travaille dans une entreprise paysagère parisienne. Second retour en Normandie dans une petite entreprise de Brachy. Puis en 1984, il postule à la commune de Rouxmesnil-Bouteilles comme jardinier. Son parcours, son attachement à la nature et sa passion toute particulière pour l’agencement des espaces extérieurs, lui vaudront en février 2004, sa nomination d’agent de maîtrise aux espaces verts de la commune.
Alain était le plus ancien des agents communaux, SA commune, il en connaît chaque recoin. Sa disponibilité et ses compétences ont permis de faire face à des situations difficiles comme les orages ou la neige. Son sens du devoir l’a conduit de nombreuses fois à intervenir la nuit ou au petit matin pour dégager les routes encombrées par la neige ou la boue, pour satisfaire, s’il est possible, les usagers.

L’obtention de notre première fleur, départementale et régionale, qui sera prochainement apposée sur les panneaux d’entrée de village, revient de droit à l’équipe des espaces verts et particulièrement à Alain qui a grandement contribué à la reconnaissance des jurés. Cette cérémonie fut l’occasion de faire connaissance avec Quentin NOZIERES, diplômé des espaces verts, qui a pris ses fonctions de chef d’équipe le 1er mars et succède ainsi à Alain.

 

 

 

PostHeaderIcon Départ en retraite de Chantal Duval

Après 26 années de travail dans notre commune, Chantal Duval va maintenant pouvoir se consacrer à ses passions et aussi à sa famille !! Élément sérieux, courageux, assidu et perfectionniste, elle a su s’adapter à toutes les missions dans les différents services, qui lui ont été confiées, ses collègues se souviendront d’elle, comme une personne à l’écoute des autres, agréable à vivre, toujours souriante, « Bonne humeur » est sa devise !! Appréciée des parents et des enfants pour sa patience, durant toute sa carrière, elle fut pour les enfants tout d’abord Mme Duval, puis Mme Dudu, puis Chanchan, pour finir mamie Chanchan.
D’une famille de 4 enfants, elle est née le 18 juillet…, à Neufchâtel en Bray. Faisant suite à un déménagement, Chantal fera son entrée au collège Claude Delvincourt, après plusieurs années de primaire à Oissel. C’est en 1969, année bien sympathique selon Gainsbourg, qu’elle rencontre Michel, son époux. Mariés en octobre 1976, de cette union naîtront Arnaud en octobre 78 et ensuite Marie qui pointera le bout de son nez en mars 87. Chantal est également mamie de Mia 13 ans, de Nathan 5 ans et de Maéline 1 an. La petite Louisa arrivera quant à elle au foyer de Marie en octobre prochain.

En 1971, Chantal rentre chez Mr Alabarbe pâtissier confiseur à Dieppe au magasin «Les Muscadettes». D’avril 75 à octobre 75, un passage éclair aux Coopérateurs de Normandie comme caissière, (l’actuel Leader Price ou ancien Mutant). D’avril 76 à juin 87, établissements Drouin, Magasin « Tout pour la Maison » et de février 88 à 1990, elle devient assistante maternelle à la crèche familiale de Dieppe. C’est le 20 septembre 1990, qu’elle intègre à temps partiel le personnel de notre commune et jusqu’en 2008, elle travaille à la demande pour l’entretien des écoles et des locaux sportifs. C’est en 2008 qu’elle bénéficiera d’un travail régulier correspondant à son désir.

Tel un coureur du tour de France, elle vient de franchir la ligne d’arrivée de son parcours professionnel, une course longue, sportive, une course d’endurance, un marathon en quelque sorte…. Et pour ne pas perdre le rythme et entretenir sa forme en douceur, elle envisage de s’offrir un vélo…. Électrique !!

« Quand elle partira de bon matin, quand elle partira sur les chemins avec Michel !!…..»

PostHeaderIcon Départ en retraite de Mme Riquier

Il y a des fins d’années scolaires joyeuses et tristes à la fois ! Jeudi 2 juillet, une cérémonie était organisée, salle Corentin Ansquer, en l’honneur du départ en retraite de Mme Riquier-Ollivier, professeure à l’école maternelle Les Farfadets.
Par leur présence, élus, parents d’élèves, enseignants, ainsi que M. BUTEL, inspecteur de l’Éducation Nationale, ont tenu à manifester leur sympathie et leur estime à cette enseignante qui aura passé sa carrière au service des jeunes enfants, dont 11 années sur notre commune .
M. le Maire, en tant qu’ancien enseignant, se rappelle combien l’éducation a changé et combien à l’époque les instituteurs étaient : « Respectés ! Aujourd’hui, les règles sont parfois inversées ce qui a pour conséquence malheureuse, de remettre en question l’autorité de l’école. »

discours de M. le Maire Jean-Claude GROUT format PDF

Au 31 août 2015, jour officiel de sa retraite, son ancienneté générale sera très exactement de 40 ans et 9 jours. Même avec une année scolaire aussi courte soit-elle, cela fait tout de même près de 6 000 jours de classe ! M.Butel a retracé son parcours et souligné les éloges de ses prédécesseurs, décrivant dans leurs rapports: « Elle fait son métier avec beaucoup de plaisir et les résultats qu’elle obtient avec ses enfants en sont le meilleur témoignage…..Exigeante et rigoureuse, son travail est remarquable et intelligent….. Elle manifeste beaucoup d’ambition pour les enfants dont elle a la charge…… »

Discours de M. BUTEL format PDF

À l’énoncé des discours de M. Grout et de M. Butel, l’émotion était palpable sur le visage de Mme Riquier, ainsi que dans l’assistance.
C’est avec une petite voix fluette, qu’elle a pris la parole à son tour : « Mes parents étaient très fiers que j’exerce ce métier et ma vocation, je la dois à mes maîtresses que j’adorais ! Toute ma carrière, je l’ai consacrée à l’épanouissement de jeunes enfants. Tel des oisillons fragiles en début d’année, je m’émerveillais de les voir prendre leur envol vers mes collègues l’année suivante »

C’est avec beaucoup de modestie qu’elle a évoqué sa fierté d’avoir contribué à l’éducation et l’éveil de ses élèves. Avec la gentillesse qui la caractérise, elle a partagé avec ses petits, un dernier moment de complicité avec l’ouverture des cadeaux. Présents offerts par les parents d’élèves de cette année (mais aussi d’autres parents qui ont voulu témoigner de leur reconnaissance), ses collègues et la Municipalité.

PostHeaderIcon Départ à la retraite et médaille du travail

 

               Mardi 24 février, une cérémonie avait lieu en mairie, pour honorer deux employés communaux,                              Mme Corinne BROCARD et M. Alain DEHAIS.

Corinne BROCARD au service de la commune depuis 2000, a souhaité interrompre son activité professionnelle pour prendre sa retraite et profiter pleinement de son mari.

Native de St Nicolas d’Aliermont, Corinne fréquente l’école maternelle de Thévray, puis l’école primaire du CP au CM2, avant de rejoindre le Collège Claude Monet où elle obtient le Certificat d’études et le BEPC, aujourd’hui appelé le Brevet des Collèges… Au Lycée d’Enseignement Professionnel  du Golf, elle choisit une filière d’études commerciales et en 1980, elle est diplômée d’un BEP action vente.  Malheureusement, le marché du travail est en souffrance. Pour ne pas rester inactive, elle accepte de nombreux remplacements communaux, de l’intérim en usine et de la vente dans le prêt-à-porter, notamment dans les établissements Mariette à Dieppe. De 1986 à 1991, elle se met au service des personnes âgées, ce qui complétera son curriculum vitae…

En octobre 1991, elle épouse Michel BROCARD à Tain L’Hermitage et le suit à Tournon sur Rhône (entre Lyon et Valence). Durant sept années, Le GRETA l’emploiera en tant qu’agent de service, au Lycée Gabriel Fauré.

Nostalgie ou mal du pays Normand, en 1999, c’est le retour !  En 2000, elle incorpore l’équipe communale pour des remplacements d’arrêts maladies. Tour à tour, elle intègre tous les services : entretien des locaux sportifs, à l’école maternelle au service des enfants, l’entretien des écoles, à la cantine pour le service des grands le midi. Puis ces cinq dernières années, c’est au service cantine des enfants de maternelle, qu’elle officiera le midi. Sa journée se terminant le soir, par l’entretien des locaux scolaires de « La Salicorne » rue du Champ de Courses.

le Maire a félicité et remercié chaleureusement Corinne, au nom des enseignants, des collègues de travail, des élus, pour :- « le souci du travail accompli…bien accompli !! La conscience professionnelle dont vous avez fait preuve durant toutes ces années passées au service de la commune et des enfants. Recevez, mes vœux très sincères d’une retraite heureuse, active, enrichissante et d’une vie nouvelle qui ne devrait pas l’être moins. .»

 

Alain DEHAIS, a reçu lors de cette cérémonie la médaille d’Honneur Régionale Départementale et Communale. Cette médaille de Vermeil récompense trente années de service, sur proposition du maire validée par le Préfet. Cette décoration ne vient pas seulement distinguer l’ancienneté dans ses fonctions, elle vient également nous rappeler son attachement à notre collectivité.

A sa sortie de l’école de Neufmesnil en 1973, il travaille en pépinière à Orléans, avant d’intégrer l’armée dans les parachutistes. Le service militaire effectué, il retourne auprès de son employeur pépiniériste. Mais Alain a la bougeotte, il reprend ses études à l’école de La Ménitré près d’Angers, pour ensuite travailler deux années aux pépinières de Bernay. Bref retour en Normandie, aux pépinières Tailleux d’Hautôt sur Mer avant de monter sur la capitale, pour y rejoindre, Sylviane, sa future femme, qu’il épouse le 12 juillet 1980 à St Martin aux Buneaux…

Durant quatre années, il travaille dans une entreprise paysagère parisienne. Second retour en Normandie dans une petite entreprise de Brachy. Puis en 1984, il postule à la commune de Rouxmesnil-Bouteilles comme jardinier. Son parcours, son attachement à la nature et sa passion toute particulière pour l’agencement des espaces extérieurs, lui vaudront en février 2004, sa nomination d’agent de maîtrise aux espaces verts de la commune.

Modeste et surtout disponible, il s’adapte aux différentes équipes, différentes méthodes, différents besoins toujours plus nombreux, mais légitimes pour la satisfaction des rouxmesnilais. Il est apprécié de ses collègues, pour sa discrétion et sa recherche continuelle de bien faire est un exemple pour les plus jeunes.

le Maire est très sensible au sens du devoir dont Alain témoigne depuis toujours. Il en veut pour preuve : – « j’ai en tête ses interventions lors d’orages violents sans qu’aucun ordre ne soit donné, à quelque heure que ce soit, ou encore lors d’épisodes neigeux où il guette au petit matin l’état de nos routes pour intervenir si besoin… Le travail est pour lui le moyen de se réaliser, de faire preuve de ses capacités de création, de réalisation et d’initiatives… Somme toute, le travail c’est sa vie…. »

Avant de partager le verre de l’amitié, les récipiendaires ont reçu un présent pour leurs bons et loyaux services. Corinne avait émis le souhait d’avoir un téléviseur et Alain sans grande surprise,  un bon d’achat chez Normandie Motoculture.

« Etre homme, c’est précisément être responsable, c’est sentir en posant sa pierre que l’on contribue à bâtir le monde »