Évènements à venir
Loading...
Recherche
Archives
Adresse
Mairie
Rouxmesnil-Bouteilles
Rue du Champ de Courses
76370 Rouxmesnil-Bouteilles

Voir le plan

Articles avec le tag ‘commémoration’

PostHeaderIcon 8 mai: Une page tragique de l’histoire se tourne.

 

Nous avons célébré le  mardi 8 mai 2018 le 73ème anniversaire de la victoire de 1945. La commémoration  a débuté au cimetière communal où les élus, représentants des associations patriotiques, corps constitués et le public se sont recueillis au Carré Militaire devant les tombes de Messieurs Amourette et Dardanne, Rouxmesnilais,  morts tous deux pour la France au cours de cette seconde guerre mondiale.

Le 8 mai 1945 est le jour où cessent les combats de la Seconde Guerre mondiale en Europe, au lendemain de la capitulation allemande. Celle-ci intervient dans la nuit du 6 au 7 mai. Capitulation sans condition, elle est signée à Reims, où se trouve le quartier général des forces Alliées, par le général Alfred Jodl, le chef d’état-major de la Wehrmacht.

L’Allemagne nazie a perdu sa tête quelques jours plus tôt : le 30 avril, Adolf Hitler s’est suicidé dans son bunker, à Berlin. A partir de l’automne 1942, les Alliés avaient pris l’avantage sur l’Allemagne et depuis février 1945, le pays était envahi à la fois par l’Est et par l’Ouest. L’acte de capitulation fixe la cessation des hostilités au 8 mai à 23h01.

La Seconde Guerre mondiale ne se termine réellement que quatre mois plus tard, avec la capitulation du Japon le 2 septembre 1945. Elle a coûté la vie à près de 50 millions de personnes.

⇒ Message ministériel 8 mai 2018

Discours de Jean-Claude Grout

 

PostHeaderIcon Festivité du 14 juillet

 

A 11 heures, le Maire, le Conseil Municipal, les Anciens Combattants, les représentants de l’UNP, les enfants des écoles et de nombreuses personnes publiques ont entonné la Marseillaise après le  dépôt d’une gerbe au pied du Monument aux Morts  en souvenir de la Libération de la Bastille et de l’établissement des Droits de l’Homme et du Citoyen. Moment de recueillement également en souvenir de la tragédie du 14 juillet 2016 à Nice.

Discours de M. Jean-Claude GROUT

A 13 heures le pique-nique ouvert à tous a rassemblé plus de 90 personnes qui ont partagé avec sympathie salades et desserts…. Merci à Jocelyne pour sa tarte aux abricots et son pain d’épices…nos papilles en gardent le souvenir….

A 14h30 heures ouverture des animations sur la pelouse du Prieuré. Structure gonflable, jeux anciens et barbe à papa ont fait le plaisir des grands et des petits.

A 17 heures les stagiaires de l’Association Cuivres’N Caux nous ont offert un concert en plein air accompagné d’un joli soleil de fin de soirée. Parfait moment de détente après un après-midi haut en couleurs et apprécié de tous.

Les gagnants du tirage au sort des prénoms, sont :

Eliot BOUDET  –  Antoine DUBOST – Bastien HEROUARD

Lily-Rose DUMONT – Anaïs  LACOINTE – Emilie LEGRAND

Tous ont reçu une carte cadeau d’une valeur de 15€ chez « Jouet Club »

 

 

 

PostHeaderIcon Cérémonie du 8 mai 2016

Il y a des dates anniversaires qui ne s’oublient pas ! Comment pourrait-on oublier cette guerre mondiale qui arracha à la vie plus de 60 millions de personnes. Pour la première fois dans l’histoire des conflits, cette guerre a tué plus de civils que de soldats. 45 millions de civils tués dont 6 millions de juifs exterminés dans la Shoah. Des millions de personnes déplacées, sans abri ni ressources, des dégâts matériels considérables. La France est alors un pays en ruine, 610 000 des siens ont péri.
C’est sur la place du monument aux morts, que s’est déroulé la commémoration du 71ème anniversaire de la victoire du 8 Mai 1945 et de la fin de la Seconde Guerre mondiale. M. le Maire s’est adressé à l’assemblée, et plus particulièrement aux anciens combattants ou veuves d’anciens combattants «- vous êtes un certain nombre ici présent à avoir vécu ces moments difficiles. Celles et ceux qui sont nés après la guerre doivent se souvenir avec humilité de cette période. Nous n’avons pas été les témoins directs de cette tragédie. Nous n’avons pas vu les camps et les champs de bataille. Nous n’avons pas été confrontés à des choix dramatiques personnels ou collectifs. Pour autant, se souvenir est une obligation ardente.»                               →Lecture du secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des anciens combattants format PDF
Pour clore cette célébration, sur une note chaleureuse et conviviale, les élus, porte-drapeau, anciens combattants et public présents, ont partagé le verre de l’amitié au foyer communal.

 

 

PostHeaderIcon Hommage aux victimes de la déportation

La Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation se déroule chaque année le dernier dimanche d’avril. Cette date a été retenue en raison de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps. Ce dimanche 24 avril, nous avons honoré la mémoire de tous les déportés sans distinction et rendu hommage à leur sacrifice. Cette journée a pour vocation de rappeler à tous, ce drame historique majeur, les leçons qui s’en dégagent, pour que de tels faits ne se reproduisent plus.  message du secrétaire d’état des Anciens Combattants lu au cours de la cérémonie.

PostHeaderIcon 70ème anniversaire de la victoire 1945

Le 8 mai 1945, à 15h00, les cloches de toutes les églises sonnent officiellement la fin de la Seconde Guerre mondiale tandis que le général de Gaulle en fait l’annonce radiophonique. La population laisse éclater sa joie. Le 8 mai après-midi et le 9 mai sont déclarés exceptionnellement fériés. La foule envahit les rues, entonnant la « Marseillaise » et des chants patriotiques. La célébration de ce jour de victoire, instauré dès 1946, a considérablement évolué jusqu’en 1981, date à partir de laquelle un consensus s’est fait pour consacrer le 8 mai jour férié et jour de fête nationale.discours du ministre pour les commémorations du 8 mai 2015

Soixante-dix ans se sont écoulés et pourtant, cette guerre est encore très présente dans nos mémoires !!

Les récits, les photos, les archives et tous les témoignages nous rappellent combien cette guerre fut atroce. La paix est précieuse et nous devons la préserver, nous souvenir et transmettre les valeurs à la jeune génération, pour qu’elle ne connaisse jamais la souffrance de leurs aînés. Voici notre combat d’aujourd’hui et celui de demain !

Quoi de plus fraternelle en ce jour de commémoration, que le vin d’honneur et le banquet de l’amicale des Anciens Combattants au foyer communal. Cette année, les membres du bureau et les bénévoles ont tenu à offrir aux élus et aux personnes présentes le verre de l’amitié, accompagné d’amuse-bouches maison !! Convivialité, rime avec palais et nos papilles n’étaient pas en reste. Ce moment de partage s’est poursuivi par un excellent repas, servi par le restaurant l’Éolienne de Rouxmesnil et arrosé de quelques notes de musique. Il y a des instants privilégiés et de joie, comme celui-ci qui réchauffent les cœurs.

Il n’y pas de paix sans amour et sans partage

 

 

PostHeaderIcon Émouvante commémoration

Depuis 2002, notre commune, l’association JUBILEE et l’Amicale des Anciens Combattants, se rassemblent au pied de la stèle pour honorer la mémoire des victimes du crash du bombardier Américain « Libérator B24D », survenu au matin du 11 février 1944.
Deux civils et les dix membres de l’équipage furent tués, laissant à 8 000 kilomètres de là, des familles meurtries.

Invitée en 2014, Diane BOUTIER, citoyenne franco-américaine et membre de l’association JUBILEE, fut touchée par cette tragédie qui emporta ses compatriotes et par l’attachement que notre commune a, de commémorer avec la jeune génération ce devoir de mémoire.

Au lendemain de cette cérémonie, Diane Boutier se fixe un objectif, retrouver les familles des victimes. Mission difficile, voir impossible, 70 ans après ! Une bouteille à la mer, tel fut son sentiment, nous a-t-elle avoué. Contre toute attente, à l’automne 2014, un message venant de Houston au Texas, attise sa curiosité. Le Neveu de Mitchell POWELL, Otto McCURDY, venait de répondre à son appel. De nombreux échanges ont eu lieu, pour répondre aux multiples questions restées sans réponse, sur les circonstances du drame.

Joie et émotion dans les voix de Diane Boutier et du Maire, à la lecture (en anglais puis en français) du courrier de M. McCURDY. Ce touchant message est un trait d’union entre nos deux pays, unis dans la douleur par une seule et même histoire « LA GUERRE »    Courrier de M.McCURDY format PDF
Pour entretenir ce lien d’amitié, les dessins réalisés par les élèves de CM1 de M. Mathys, des photos, une vidéo immortalisant cette cérémonie et l’ouvrage « La Mémoire en Partage » vont être envoyés outre-Atlantique, en nourrissant l’espoir de se rencontrer l’an prochain.

 

 

PostHeaderIcon Des élus américains en visite à Rouxmesnil

Terry Watson et Charles Brunner se sont déplacés jusqu’à Rouxmesnil-Bouteilles pour déposer une gerbe et se recueillir au mémorial du crash du LIBÉRATOR B 24 D.
Terry Watson, (Bangor Township Supervisor)  et Charles Brunner (Michigan State Congressman) représentent les États-Unis lors des services commémoratifs du D-DAY.

« Je suis très honoré d’être invité », a déclaré M. Watson. «  C’est un très bon sentiment de pouvoir représenter notre état du Michigan « .
C’est Diane Boutier, ressortissante Américaine vivant à Dieppe et membre de l’association JUBILÉE,  qui est à l’origine de cette cérémonie du mardi 3 juin 2014 à Rouxmesnil-Bouteilles. « Il est très touchant que les Français se rappellent nos pertes, celles des Canadiens et des Britanniques », a déclaré M. Watson, qui est également un vétéran de la guerre du Viêtnam.
Après le dépôt de gerbe au mémorial du Crash, la délégation a rejoint la mairie pour y signer le livre d’Or. Le maire leur a remis le livre de la commune « La Mémoire en Partage » ainsi que la médaille de la ville. Quant aux représentants des États-Unis, ils nous ont laissé un drapeau américain ayant flotté sur le Capitole, bâtiment abritant les responsables législatifs et exécutifs de l’état  du Michigan, situé dans  la capitale Lansing.

PostHeaderIcon Commémoration du 8 mai 1945

 

« Le 1er juin 1944, tout est prêt ! Les bateaux, les avions sont chargés et les troupes sont consignées. Le 4 juin, le temps se gâte, faut-il remettre l’opération ? Impossible, le Général Eisenhower fixe le jour J au 6 juin 1944, à 6h30. Dès minuit, 11 000 appareils alliés vont déverser 10 000 tonnes de bombes sur la zone de débarquement. Des centaines de planeurs déposent sur les arrières ennemis, les commandos qui procéderont aux sabotages indispensables, avec l’aide des FFI.
A 5h30, 4 266 navires et péniches s’approchent des côtes et ouvrent le feu sur les défenses allemandes. Le jour le plus long vient de commencer !!!!
Rouxmesnil-Bouteilles fut libéré le 1er septembre 1944. Le moment de liesse bien compréhensible passé, le bilan est lourd, tant sur le plan humain que matériel.
Des questions d’urgence se posent : le ravitaillement de la commune, le logement des sinistrés, la remise en état des routes, des bâtiments communaux, des locaux scolaires, l’enlèvement des bombes encore actives, le rétablissement de l’électricité et de l’eau potable, le transport des récoltes et l’approvisionnement du combustible.
La nation tout entière va déployer des efforts considérables pour faire revivre la France.
Le 8 mai 1945, l’Allemagne, capitule sans condition. La France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Russie et l’Allemagne signent cette capitulation. » Extrait du discours de Mme Monique Delabye, secrétaire des Anciens Combattants.

 

Chaque année, les élus, les anciens combattants, les porte-drapeau et les habitants se réunissent place Lepront devant le monument aux morts. Cet instant solennel est l’occasion de rendre hommage aux victimes de 6 années de guerre atroce, qui a fait prés de 40 millions de morts.

Sur cette même place, le dimanche 27 avril, nous commémorions la journée des déportés (loi du 14 avril 1954), devant la stèle rappelant que  M. Jean-Baptiste Lepront, interné du 23 août 1943 au 26 janvier 1944, déporté du 27 janvier 1944 au 04 juin 1945, survivant du camp de Buchenwald et  Mme Lepront-Néel Paulette, internée du 05 avril 1943 au 02 février 1944, déportée du 03 février 1944 au 26 avril 1945, survivante du camp de Ravensbrück, ont été victimes de la barbarie du nazisme.

En temps de paix, les fils ensevelissent leurs pères.
En temps de guerre, les pères ensevelissent leurs fils 

Message de M. Kader ARIF du 8 mai 2014

Message pour la cérémonie des Déportés du 27 avril 2014

 

PostHeaderIcon Commémoration

Commémoration du 70ème anniversaire

Du bombardier Américain « Libérator B 24 D »

Pour le 70ème anniversaire du crash du bombardier Américain Libérator B24 D, baptisé « Lonesome Polcat », les élèves de CP de Mme Grenet et CM1 de Mme Brunet nous ont fait l’honneur d’être parmi nous, aux côtés de l’Union Locale des Parachutistes, des Anciens Combattants, des Porte-drapeaux, des Elus, des représentants de l’Association Jubilée, de la citoyenne franco-américaine Mme Diane Boutier et de M. René-Jean Facquez.

Ce mardi 11 février, en ce jour particulier, nous étions réunis autour de la stèle (réalisée par M. René-Jean Facquez) érigée en 2002 pour commémorer ce fait de guerre, dont l’histoire fut retrouvée par les membres de l’Association Jubilée.

 Ce bombardier fut touché par les tirs de la FLAK Allemande et s’écrasa sur le site des Jardins Ouvriers. Les 10 membres d’équipage périrent ainsi que Jeanine et Raymond Leconte qui se trouvaient dans leur habitation.

Le rapport rédigé par le Capitaine F.LLEWELIN, Officier d’Opération du 330ème Escadron de Bombardement de L’US Air Force, nous dévoile les conditions et les dernières minutes qui ont précédé le drame.

Six membres de cet équipage ont été inhumés dans le cimetière américain de Colleville St Laurent en Basse Normandie :

Messieurs Omar Turner – Hubert Tardiff – Clifford Stafford – Mitchell Powell – Willis King – Ruel Boone

Il semblerait que les familles des quatre autres membres d’équipage, Messieurs Wilfried Koehn – Théodore Olson – Robert Hagey Herbert Garrow aient procédé au retour des corps aux USA.

 Il nous appartient d’honorer la mémoire de nos soldats français, mais aussi les 16 millions de jeunes américains qui ont été mobilisés, 4 800 000 furent blessés et plus de 400 000 ont payé de leur vie, pour défendre notre pays et plus largement celle de l’Europe.

 Le temps fort de la cérémonie fut l’intervention des élèves de CM1, qui ont tour à tour énuméré la liste des victimes, puis lu un poème de Paul Eluard, sous le regard ému de l’assemblée.

La cérémonie s’est terminée au Foyer Communal où des débris de l’avion étaient exposés ainsi qu’une maquette du Libérator  B 24 D.

Pour l’occasion, l’Association Jubilée en partenariat avec la commune, a fait imprimer sur de grands panneaux rigides, l’histoire de cet événement.

Pour clôturer cet événement, Mme Diane Boutier, citoyenne franco-américaine a pris la parole pour rendre hommage au  destin  tragique de ses jeunes compatriotes.

Après recherches, elle nous apprend, que ces jeunes hommes effectuaient leur 15ème et dernière mission à bord du Libérator. La moyenne d’âge de l’équipage était de 25 ans. Certains avant de s’engager exerçaient des carrières diverses, comme acteur ou boucher, étaient mariés, pères de famille ou bien célibataires.

Au hasard de ses recherches, elle a retrouvé le frère d’une des victimes, vivant aux Etats-Unis. C’est avec émotion et fierté, qu’elle se fera la porte parole de notre commune, pour transmettre notre profonde considération. 

 

PostHeaderIcon La commémoration du 14 Juillet

 

La commémoration du 14 Juillet s’est déroulée sous le soleil, de nombreuses personnes étaient présentes et 24 enfants sont venus entonner  La Marseillaise.

Extrait du discours de Jean-Claude GROUT :

 « ….. Il y a aujourd’hui  224 ans, les murs de La Bastille tombaient… LIBERTE –EGALITE –FRATERNITE, valeurs portées par la révolution française, sont devenues nos valeurs communes. Ce moment de fierté collective est aussi un moment de gravité. Ce 14 juillet est en effet une occasion pour rendre hommage à celles et à ceux qui sont morts pour la paix et la liberté. Cette date représente avant tout un message d’émancipation et d’espérance, un message universel de la France libre qui a traversé les décennies.           Le 14 juillet 1789, le peuple de Paris prenait la prison de La Bastille, symbole de tous les arbitraires, de toutes les oppressions, de toutes les injustices. Ce jour annonçait la fin d’un régime monarchique et l’avènement d’un régime républicain dont la devise officialisée en 1848 se résume en ces trois mots : LIBERTE –EGALITE –FRATERNITE……Célébrer cette fête nationale, c’est se souvenir des sacrifices, des drames de notre histoire pour les transmettre aux plus jeunes pour que jamais ne s’efface de notre mémoire collective les événements qui ont forgé la France d’aujourd’hui….. »

Monsieur le Maire a terminé son discours par une citation de Bernard MOITESSIER :

« Tout ce que les hommes ont fait de beau et de bien, ils l’ont fait avec leurs rêves. »

(Bernard Moitessier: annoncé vainqueur de la 1ère course  du tour du monde en solitaire en 1968,  refuse de traverser la ligne d’arrivée et continue sans escale jusqu’en Polynésie où il s’est établit.

Suite à son discours, Monsieur le Maire a tenu à remercier tout particulièrement tous les enfants et leur famille présents à cette commémoration :

Andréa et Paola LECUYER – Marie BOUDET – Emma et  Tom VIOGNE – Mélissa et  Nathan CAUCHOIS –  Mathis et Nolan GODEFROY – Rémi GIOCOSA – Julie, Oryane et Louis VILLENEUVE  – Curtis TAVELET –                     Jade et Eliot BOUDET – Yannis et Maxime THIEBAULT – Emile LEGRAND –Alex DELEAU – Lou et Lola GRIGNON.

La commémoration s’est terminée au Foyer Communal où un verre de l’amitié a permis à chacun d’échanger. C’est sur une note de bonne humeur générale que chacun était convié à partager son pique-nique et à participer à l’après-midi récréative qui s’est déroulée dans le Parc du Prieuré.

PostHeaderIcon Commémoration du 14 Juillet

Les prévisions météo étant mauvaises pour le samedi 14 juillet, de nombreuses communes de la région ont été contraintes d’annuler leur programme ou une partie de leurs festivités. La municipalité a prit à contre cœur, la décision elle aussi, d’annuler l’après-midi récréatif, avec ses jeux et son lâcher de ballons tant appréciés des petits et des grands.

Seule consolation, la commémoration du 14 juillet s’est déroulée sous un ciel clément.

Dans son discours, M. le Maire a tout d’abord remercié l’assemblée présente devant le monument aux morts où plusieurs fois par an, avec la même solennité, la même ferveur, nous nous retrouvons pour rappeler notre attachement à l’histoire.

Le 14 juillet 1789, le peuple de Paris prenait la Bastille. Cet événement annonçait la fin du régime monarchique, pour voir naître La République.

LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE n’ont pas fini d’entretenir l’espérance des hommes.

Victor Hugo a écrit « La patrie se compose de morts qui l’ont fondée aussi bien que des vivants qui la continuent. »

Le rayon de soleil de cette journée a été  la reprise en cœur par la jeunesse Rouxmesnilaise de la Marseillaise, chant emblématique de notre pays.

Parents, enfants, anciens combattants et élus, qui ont répondu présent à l’invitation de la municipalité, se sont retrouvés au foyer communal autour du verre de l’amitié afin de prolonger ce moment d’échange et de partage.

La municipalité remercie les enfants et leurs parents pour leur participation.

Saluons, Jade, Eliot, Thomas Mélina, Valentin, Olivia, Alycia, Antoine, Baptiste, Juan, Gautier, Alex, Oriane, Julie et Mélissa pour leur prestation.

PostHeaderIcon Commémoration du 11 Février 2012

 

.

.

.

.

.

.

.

..

Malgré le froid et la neige, le souvenir du crash du bombardier Libérator ayant provoqué  la disparition de Mr et Mme Leconte et de 10 militaires américains a été commémoré en présence des membres de l’Association JUBILEE.

Le verre de l’amitié qui a suivi a permis de rappeler,  à la vingtaine de personnes présentes, les événements de cette tragique matinée du 11 février 1944 :

Le Liberator   B24D « Lonesome Polecat » 263978 de la 8ème Air Force des Etats-Unis atteint par des tirs de DCA s’abattait sur Rouxmesnil-Bouteilles. Les dix membres de l’équipage et  deux civils, Mr et Mme Leconte, perdirent la vie.

Le 11 Février de chaque année nous rappelle cette tragique page de l’histoire de notre commune lors de la seconde guerre mondiale.

PostHeaderIcon Commémoration du 93ème anniversaire de l’Armistice

L’Armistice, signé le 11 novembre 1918, à 5 h 15

marque la fin des combats de la Première Guerre Mondiale.Une guerre qui a fait plus de 18 millions de morts et des millions d’invalides ou de mutilés.

C’est en hommage à tous ces martyres  que les élus, les présidents d’associations et l’assistance venue nombreuse, se sont rendus au carré militaire du cimetière, puis place du Monument aux Morts, guidés par les porte-drapeaux. Les anciens combattants ont déposé une gerbe sur les tombes de M. Lamourette Robert et M. Dardanne Maurice, en observant une minute de silence, en mémoire à tous les disparus morts pour la France. Après le discours de M. Le Maire, l’assemblée a entonné avec ferveur la Marseillaise.

.

La participation de Gaëtan et Laetitia Costilhes à cette cérémonie, marque l’importance de la transmission de ce message à la nouvelle génération.

 

.

.

……………… Photographie prise après

……………….la signature de l’armistice.

.

.

……………………………………………………….le Maréchal Foch

………………………………………….(deuxième à partir de la droite)