Évènements à venir
Loading...
Recherche
Archives
Adresse
Mairie
Rouxmesnil-Bouteilles
Rue du Champ de Courses
76370 Rouxmesnil-Bouteilles

Voir le plan

Articles avec le tag ‘bombardier’

PostHeaderIcon Visite du cimetière Américain de Colleville sur Mer

 

Samedi 30 juin, le Conseil Municipal, Mme Delabye et Mme Reine, toutes deux membres des Anciens Combattants, Jean-Marie Robbe, porte-drapeau des Anciens Combattants, Mme Annie Legrand, Mr Cailly, membres du CCAS et Mme Cailly ont répondu à l’invitation de Mme Diane Boutier, Franco-Américaine, Membre du Bureau de l’Association Jubilée de Dieppe. Diane Boutier, guide des plages du débarquement a tenu à nous faire visiter le cimetière américain de Colleville sur Mer, compte tenu de notre implication lors de la commémoration du 11 février 1944 faisant suite au crash d’un avion américain sur notre commune, tuant l’équipage et deux civils.

Au cœur des plages du débarquement de Normandie, le cimetière américain de Colleville sur Mer surplombe la plage  qui a été  un point stratégique de ce débarquement. Cette plage a été rebaptisée pour l’occasion : Omaha Beach. Aujourd’hui,  le cimetière américain d’Omaha Beach célèbre la mémoire des soldats et civils morts pour la liberté. Ce lieu a été concédé à perpétuité par la République Française aux Etats-Unis d’Amérique.

Dès l’entrée, nous avons été saisis par la grandeur (70 hectares rassemblant les tombes de  9 387 soldats tombés au combat) et le recueillement qu’inspire le lieu avec la chapelle, le mémorial et le jardin des disparus,  « Nul n’entre ici par hasard. »

Un vent froid et un ciel gris nous ont accueillis lors de notre arrivée après trois heures de bus, la première étape et notre première conférence sous l’égide de Diane nous a  été donnée bien  au chaud autour d’un café. Le site méritait bien un arrêt et quelques explications…Diane avec son art de la présentation et avec mille petites anecdotes nous a captivés tout au long de cette matinée.

Dès l’entrée, un magnifique Mémorial  en demi-cercle nous accueille.  Sur ses murs sont exposées des cartes gravées dans la pierre représentant les phases successives de la bataille : l’action des commandos aéroportés, le plan naval du débarquement et le déploiement des combats sur les quatre plages de ce secteur.

Au centre une statue de bronze représente « l’Esprit de la jeunesse Américaine s’élevant au-dessus des flots ». Dans le prolongement du bassin où se reflète le Mémorial s’étire la grande allée desservant les dix carrés de tombes où reposent quelques 9 387 soldats dont 4 femmes et 307 inconnus.

Dans le jardin du souvenir, derrière le Mémorial, les noms de 1 557 disparus dans la région sont gravés sur un mur en arc de cercle, puis à perte de vue sont alignées les stèles de marbre blanc d’Italie en forme de croix latine ou d’une étoile de David. Il n’y a pas de hiérarchie dans la mort, les tombes sont donc rangées par ordre alphabétique….les stèles sont toutes tournées vers l’Ouest, vers « le pays »…

Ici plus qu’ailleurs, la terre porte les empreintes de son histoire. La visite est impressionnante et empreinte d’émotion, elle  permet de réaliser l’importance des combats et du sacrifice humain.

Au centre du cimetière se trouve une chapelle qui abrite un autel de marbre noir portant l’inscription : « Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais ». Sous le dôme une mosaïque colorée symbolise l’Amérique bénissant ses enfants lors de leur départ vers le combat pour la Liberté.

Une guide,  nous a tout d’abord emmenés vers une table d’orientation face à la mer pour nous expliquer le déroulement de l’assaut militaire sur les quatre plages de ce secteur. Ensuite, nous nous sommes dirigés vers les tombes des soldats morts dans notre commune où nous avons déposé au pied de chaque stèle une rose pour symboliser notre devoir de mémoire.

En fin d’après-midi, nous avons  assisté à la « cérémonie des couleurs ». (Descente et pliage du drapeau américain au son d’un hymne militaire et de la sonnerie aux morts). Un  grand moment d’émotion nous a été réservé par Diane Boutier : un second drapeau américain a été élevé puis redescendu après une minute de silence. Ce drapeau offert par Diane et célébré comme il se doit  a été remis à Mr Le Maire avec un certificat d’authenticité.

PostHeaderIcon Crash du bombardier B24D lonesome polecat

Pour la Commémoration du 72ème anniversaire du crash du bombardier B24D  » LONESOME POLECAT « , du 11 février 1944, les élus, les représentants de l’Union des Parachutistes et l’Association Jubilée se sont rassemblés au pied de la stèle érigée en 2002 à la mémoire des 12 victimes, 10 membres d’équipage et deux civils. Cette cérémonie fut marquée par la présence exceptionnelle de Mrs Bob et Paul SCHREINER, citoyens américains, neveux du Sergent Robert HAGEY, mitrailleur gauche à bord du bombardier. Ils ont fait le déplacement dans le but ultime de rendre hommage à leur aïeul disparu très jeune, trop jeune !! Laissant une famille unie et aimante, dans la douleur, comme en témoigne les dernières lettres envoyées à sa maman peu de temps avant de partir en mission, mission qui fut malheureusement la dernière……

traduction des lettres de Robert HAGEY format PDF

⇒documents d’archives de Robert HAGEY

Télégrammes du Département de Guerre de Washington

                                              ⇒Discours du maire Jean-Claude GROUT

                       


Pilote : Lieutenant Omar TURNER
Co-pilote : Lieutenant Hubert TARDIF
Navigateur : Sous- Lieutenant Wilfreid KOEHN
Bombardier : Lieutenant Théodore OLSON
Mécanicien : sergent Clifford STAFFORD
Radio et mitrailleur supérieur : sergent Mitchell POWELL
Mitrailleur avant : sergent Willis KING
Mitrailleur gauche : sergent Robert HAGEY
Mitrailleur droit : sergent Ruel BOONE
Mitrailleur de queue : sergent Herbert GARROW
Civiles: Mr Raymond LECONTE  et Mme Jeanine LECONTE.

Diane BOUTIER https://fr-fr.facebook.com/diane.condonboutier, citoyenne franco-américaine, membre de l’Association Jubilée et éditrice dans la revue « WWII QUARTERLY » un journal spécialisé dans la Seconde Guerre mondiale, elle est le trait d’union entre nos deux pays. Depuis 2014, via internet, elle s’est donnée pour mission de retrouver les descendants des membres de l’équipage. Ses recherches sont fructueuses, le lien est désormais établi avec trois familles américaines. Le 11 février 2015, Otto Mc CURDY, neveu de Mitchell POWELL, n’ayant pas pu se déplacer, c’est associé à la cérémonie à travers un émouvant courrier.
Le 19 août 2015, Mme Jennifer DE VALLANCE, petite nièce d’Herbert GARROW, est venue en famille, se recueillir sur les lieux du crash. Jackson, le fils de Mme De Vallance, passionné d’histoire, a découvert  sur le net, les récits de Diane BOUTIER concernant les événements de cette journée. Il s’en est suivi de nombreux échanges. Cette jeunesse est la mémoire de demain.
Cette cérémonie s’est prolongée en mairie, par la lecture des lettres, du Sergent Robert HAGEY à sa mère, traduites par Diane BOUTIER. De nombreux échanges fraternels et chaleureux ont ponctué cette matinée particulièrement émouvante. Nous avons reçu en présent les lettres manuscrites mises sous verre de Herbert GARROW. En retour nous leur  avons remis Le livret « La Mémoire en Partage » référence historique de notre commune, présent sans réel valeur monétaire, mais riche par son contenu et la médaille de la ville pour sceller les liens d’amitié qui nous unissent désormais.

PostHeaderIcon Commémoration

Commémoration du 70ème anniversaire

Du bombardier Américain « Libérator B 24 D »

Pour le 70ème anniversaire du crash du bombardier Américain Libérator B24 D, baptisé « Lonesome Polcat », les élèves de CP de Mme Grenet et CM1 de Mme Brunet nous ont fait l’honneur d’être parmi nous, aux côtés de l’Union Locale des Parachutistes, des Anciens Combattants, des Porte-drapeaux, des Elus, des représentants de l’Association Jubilée, de la citoyenne franco-américaine Mme Diane Boutier et de M. René-Jean Facquez.

Ce mardi 11 février, en ce jour particulier, nous étions réunis autour de la stèle (réalisée par M. René-Jean Facquez) érigée en 2002 pour commémorer ce fait de guerre, dont l’histoire fut retrouvée par les membres de l’Association Jubilée.

 Ce bombardier fut touché par les tirs de la FLAK Allemande et s’écrasa sur le site des Jardins Ouvriers. Les 10 membres d’équipage périrent ainsi que Jeanine et Raymond Leconte qui se trouvaient dans leur habitation.

Le rapport rédigé par le Capitaine F.LLEWELIN, Officier d’Opération du 330ème Escadron de Bombardement de L’US Air Force, nous dévoile les conditions et les dernières minutes qui ont précédé le drame.

Six membres de cet équipage ont été inhumés dans le cimetière américain de Colleville St Laurent en Basse Normandie :

Messieurs Omar Turner – Hubert Tardiff – Clifford Stafford – Mitchell Powell – Willis King – Ruel Boone

Il semblerait que les familles des quatre autres membres d’équipage, Messieurs Wilfried Koehn – Théodore Olson – Robert Hagey Herbert Garrow aient procédé au retour des corps aux USA.

 Il nous appartient d’honorer la mémoire de nos soldats français, mais aussi les 16 millions de jeunes américains qui ont été mobilisés, 4 800 000 furent blessés et plus de 400 000 ont payé de leur vie, pour défendre notre pays et plus largement celle de l’Europe.

 Le temps fort de la cérémonie fut l’intervention des élèves de CM1, qui ont tour à tour énuméré la liste des victimes, puis lu un poème de Paul Eluard, sous le regard ému de l’assemblée.

La cérémonie s’est terminée au Foyer Communal où des débris de l’avion étaient exposés ainsi qu’une maquette du Libérator  B 24 D.

Pour l’occasion, l’Association Jubilée en partenariat avec la commune, a fait imprimer sur de grands panneaux rigides, l’histoire de cet événement.

Pour clôturer cet événement, Mme Diane Boutier, citoyenne franco-américaine a pris la parole pour rendre hommage au  destin  tragique de ses jeunes compatriotes.

Après recherches, elle nous apprend, que ces jeunes hommes effectuaient leur 15ème et dernière mission à bord du Libérator. La moyenne d’âge de l’équipage était de 25 ans. Certains avant de s’engager exerçaient des carrières diverses, comme acteur ou boucher, étaient mariés, pères de famille ou bien célibataires.

Au hasard de ses recherches, elle a retrouvé le frère d’une des victimes, vivant aux Etats-Unis. C’est avec émotion et fierté, qu’elle se fera la porte parole de notre commune, pour transmettre notre profonde considération. 

 

PostHeaderIcon Commémoration du 11 Février 2012

 

.

.

.

.

.

.

.

..

Malgré le froid et la neige, le souvenir du crash du bombardier Libérator ayant provoqué  la disparition de Mr et Mme Leconte et de 10 militaires américains a été commémoré en présence des membres de l’Association JUBILEE.

Le verre de l’amitié qui a suivi a permis de rappeler,  à la vingtaine de personnes présentes, les événements de cette tragique matinée du 11 février 1944 :

Le Liberator   B24D « Lonesome Polecat » 263978 de la 8ème Air Force des Etats-Unis atteint par des tirs de DCA s’abattait sur Rouxmesnil-Bouteilles. Les dix membres de l’équipage et  deux civils, Mr et Mme Leconte, perdirent la vie.

Le 11 Février de chaque année nous rappelle cette tragique page de l’histoire de notre commune lors de la seconde guerre mondiale.