Évènements à venir
Loading...
Rechercher un article
Calendrier
décembre 2020
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Articles avec le tag ‘11 novembre’

PostHeaderIcon Cérémonie du 11 novembre restreinte

Ce rassemblement au pied du monument aux morts, s’est déroulé dans l’intimité. Seuls le maire, les adjoints et deux représentants de l’UNP ont pu participer au devoir de mémoire. Un hommage a été rendu à Robert AMOURETTE et Maurice DARDANNE morts pour la France, par la délégation, en déposant des fleurs au nom de L’Amicale des Anciens Combattants. Nous nous sommes associés à la nation pour un hommage solennel à tous ceux morts au combat, d’hier et d’aujourd’hui. Souvenons-nous que c’est un peuple, uni et solidaire qui fit la guerre, qui la supporta et en triompha…..

Noms des soldats morts pour la France en 2020 format PDF

Discours de Geneviève DARRIEUSSECQ lu par Jean-Claude GROUT format PDF

PostHeaderIcon Cérémonie du 11 novembre 2019

 

En ce jour du 11 novembre 2019, Mr le Maire s’est exprimé devant l’assemblée, après que l’Amicale des Anciens Combattants ai déposé une gerbe sur la tombe de nos valeureux soldats.
Le 1er août 1914 retentissait le tocsin annonçant la mobilisation générale, mobilisation qui a fait basculer l’Europe et le monde dans la grande guerre, 3 800 000 civils durent rejoindre à la hâte leur régiment. La mobilisation séparait maris, épouses, pères et enfants.
Les hommes montaient dans les trains sans savoir où ils seraient débarqués, persuadés que cette guerre serait courte et qu’ils regagneraient leur foyer.
Aujourd’hui nous voilà réunis pour commémorer ensemble l’Armistice du 11 Novembre 1918, 101 ans après sa signature en forêt de Compiègne, dans la clairière de la Rethondes.
Ce 11 Novembre 1918 s’achevait le plus terrible conflit connu jusqu’alors. Quatre années de guerre, quatre années qui ont bouleversé l’histoire du monde et laissé une Europe divisée et affaiblie.
Il ne reste plus aujourd’hui de survivant du front, mais la mémoire transmise au fil des ans reste intacte. Tous ceux qui vécurent cette période et en sont revenus, restèrent à jamais changés, marqués, et certains à jamais brisés exprimant le souhait de raconter, de témoigner.
Observant ses camarades de combat en première ligne, le poilu Henri Barbusse écrivait :
« A nous demain, peut-être, de sentir les cieux éclater sur nos têtes ou la terre s’ouvrir sous nos pieds, d’être assaillis par l’armée prodigieuse des projectiles et d’être balayés par des souffles d’ouragan cent mille fois plus fort que l’ouragan».
Commémorer le 11 Novembre 1918, c’est donc accomplir notre devoir de mémoire vis-à-vis de tous ceux qui nous ont légué les valeurs et le courage pour la défense de notre pays et de notre démocratie.
Ensemble aujourd’hui, avec votre présence précieuse nous adressons un message de paix, tout particulièrement aux jeunes générations.

Et je terminerai en citant le philosophe et écrivain français Julien Benda ;
« La paix, si jamais elle existe, ne reposera pas sur la crainte de la guerre, mais sur l’amour de la paix ».

 


Avant de partager le verre de l’amitié comme il est tradition, Monique DELABYE, secrétaire de l’Amicale des Anciens Combattants, a fait lecture de quelques extraits du carnet de notes d’Eugène FESTOU, mitrailleur du 94 ème régiment d’infanterie.

Les membres de l’Amicale ont poursuivi cette journée au restaurant « Christal’or » d’Arques la Bataille, une tombola a clôturé ce moment de bonne camaraderie, de nombreux lots étaient en jeu, dont des bons d’achats à la boulangerie Martin, des pizzas au restaurant de l’Éolienne et un menu d’une valeur de 24€ offert par le restaurant Christal’or.

PostHeaderIcon Cérémonie du 11 novembre, 100 ans et pourtant….

Traditionnellement, la délégation d’élus, des représentants d’Anciens Combattants et du public rassemblés, se sont rendus au carré militaire du cimetière afin que les représentants de l’Amicale des Anciens Combattants déposent une gerbe en mémoire des disparus. La cérémonie s’est ensuite poursuivi sur le parvis du monument aux morts, accompagnée des parachutistes de UNP. Pour le 100ème anniversaire de la signature de l’armistice, la présence d’enfants de la classe de CM2 de Mme LETESSIER, pour la lecture « Les réflexions d’un combattant », tiré du livre « lettres de poilus 1914 – 1918 » fut l’élément poignant de cette cérémonie. L’intonation et l’émotion apportées à cette lecture, ont donné le frisson au public présent, chaque mot prononcé nous plongeant dans l’intimité et le vécu de ces récits…

Merci et Félicitations à Océane, Yliane, Axel, Paola, Vincent et Maxence pour leur remarquable prestation !!

Extraits des lettres de poilus 1914-1918 format PDF

« Un siècle s’est donc écoulé… Un siècle… Cela parait loin, mais c’est en même temps si proche de nous. Oui proche, car un certain nombre d’entre nous a connu qui un père… Qui un grand-père… Qui un proche ayant subi cette terrible période en tant que civil, mais aussi pour certains en tant que combattant. Le 11 novembre 1918, l’armistice marquait donc la fin des combats, la victoire des Alliés et la défaite totale de l’Allemagne. Cette grande guerre comme on la nomme, prenait fin, mais les souffrances, elles, ne s’effaçaient pas. Dans les cœurs, le soulagement et la tristesse se mêlaient. La France pouvait se réjouir de la victoire, mais elle pleurait ses morts. Sur les 8 millions de mobilisés… 1.4 millions sont morts, 5 millions ont été blessés. » ⇒Discours complet de Jean-Claude GROUT format PDF
Le maire, Jean-Claude GROUT, a fait lecture du message du président M.Emmanuel Macron, dont voici un passage : « A cet affrontement interminable, nation contre nation, peuple contre peuple. Avec ses tranchées pleines de boue, de sang et de larmes. Ses orages de feu et d’acier qui grondaient par tous les temps et déchiraient les ciels les plus calmes. Ses champs de bataille éventrés et la mort omniprésente.
Le 11 novembre 2018, un grand soupir de soulagement traverse la France. Depuis Compiègne où l’Armistice a été signé à l’aube, il se propage jusqu’aux champs de bataille.
Enfin, après quatre interminables années de bruit et de fureur, de nuit de terreur, les armes se taisent sur le front occidental. Enfin, le vacarme funeste des canons laisse place à la clameur allègre qui s’élève de volées de cloches en sonneries de clairons, d’esplanades de grandes villes en places de villages. » Lire la suite……………
Lors du verre de l’amitié servi au foyer municipal, Monique Delabye, a elle aussi fait le récit des notes d’un soldat, scrupuleusement retranscrit dans un petit cahier, ces archives sont précieusement conservées par l’Amicale.

L’Amicale des Anciens Combattants, perpétue la tradition du banquet du 11 novembre pour conserver cet esprit de camaraderie. Lors de ce repas, une minute de silence a été observée en mémoire des membres de l’amicale, décédés cette année. Une trentaine de membres ont partagé un menu élaboré par le restaurant l’Éolienne de Rouxmesnil-Bouteilles, une tombola est venue ponctuer cette après-midi. Un bon d’achat d’une valeur de 20 € à la boulangerie Martin de Rouxmesnil a été gagné part Andrée Serra, Jean Folliot a remporté le menu offert par l’Eolienne et Colette Rougé un superbe pendentif.

PostHeaderIcon Cérémonie du 11 novembre 2017

Le temps exécrable n’a pas découragé les participants à la cérémonie, venus nombreux. Parents, enfants, représentants d’associations, enseignant et élus ont honoré de leur présence cette 99ème cérémonie du 11 novembre. Le déroulement s’en est trouvé quelque peu modifié, mais la ferveur est restée intacte. Toutes les générations étaient rassemblées pour cette commémoration, entendre les enfants de la classe de Mme LETESSIER réciter le texte « Nuit et brouillard de Jean FERRAT » fut poignant. C’est à travers eux que la mémoire se perpétue. Il y a 99 ans, des enfants ont connu l’horreur de la guerre et des hommes; que les générations à venir se nourrissent de ces témoignages pour que plus jamais cela n’ait lieu !!!

Texte PDF de nuit et brouillard de Jean Ferrat

Lilly-Rose * Anaïs M * Anaïs L * Inès * Garance * Louiza 

Alexane * Lucile * Clélie

Extrait du discours de Jean-Claude GROUT : « Notre rassemblement d’aujourd’hui permet d’exprimer, à l’échelon de notre commune, notre volonté de vivre ensemble avec un avenir fondé sur le passé de notre pays. Car comme le disait Aimé Césaire : « Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir ». Aimé Césaire qui rappelle aussi que si la mémoire est un trésor à partager, c’est aussi une arme qui peut être manipulée, révisée, niée. Une citation qui résonne encore fortement aujourd’hui. »
En savoir plus……………

⇒Message de la Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées

 

PostHeaderIcon Commémoration du 11 novembre 2016

La cérémonie du 11 novembre, qui commémore l’armistice et surtout la fin de quatre années de combats meurtriers, est un événement qui rassemble de nombreux habitants. En ce 11 novembre, on rend hommage à tous ceux qui sont morts durant la première guerre mondiale, mais également à tous ceux qui sont morts depuis pour la France. Le cortège s’est rendu au cimetière afin de fleurir les tombes des soldats «Morts pour la France» puis devant le monument aux morts et sa longue liste de victimes, là pour entretenir la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour le pays et la paix. Le conseil municipal, les enseignants et les porte-drapeaux se sont ainsi réunis pour cette manifestation de mémoire collective. A l’issue du discours du maire→discours-du-11-novembre-2016message du secrétaire d’État auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire format PDF, c’est au foyer communal que tous les participants se sont retrouvés autour du verre de l’amitié.

PostHeaderIcon Cérémonie du 11 novembre

Ce rassemblement est bien plus qu’une tradition, c’est un devoir !! Se réunir sur la place du monument aux morts est un symbole fort qui permet de s’unir, pour dire NON plus jamais ça !! Dans ces temps troublés par les attentats qui touchent de plein fouet notre pays, qui blessent nos concitoyens dans leur chair et qui menacent notre liberté, il est important de rester solidaire, de veiller les uns sur les autres, de marcher côte à côte et de se soutenir pour ne pas faiblir.

Discours du maire

« Célébrer le 11 novembre, c’est fêter l’Armistice de 1918, et donc commémorer la fin d’un douloureux conflit qui fut alors, au début du 20 ème siècle, le plus meurtrier de l’histoire du Monde. Célébrer le 11 novembre, c’est fêter ce jour de 1918 où, enfin, ce conflit sanglant s’arrêtait, le jour où chacun espérait que cette Première Guerre Mondiale serait bel et bien la dernière, la Der des Der….
Personne ne s’imaginait qu’elle ne faisait que s’interrompre et que l’horreur allait recommencer deux décennies plus tard. 1918, resta donc malgré tout, un jour de joie pour beaucoup de nos concitoyens d’alors, mais une joie ternie par les millions de victimes décédées, blessées ou infirmes et des familles à jamais meurtries.
N’oublions pas que cette guerre fut un drame pour l’Europe. Ces drames donnent aux générations d’aujourd’hui et de demain, la responsabilité d’entretenir le souvenir de toutes les victimes et de leurs familles dont les vies furent brisées au nom de la France et pour la France qui le leur avait demandé ».



Message du secrétaire d’état, chargé des anciens combattants et de la mémoire PDF.

Défiler vers le haut