Évènements à venir
Loading...
Recherche
Archives
Adresse
Mairie
Rouxmesnil-Bouteilles
Rue du Champ de Courses
76370 Rouxmesnil-Bouteilles

Voir le plan

PostHeaderIcon Campagne de lutte contre le frelon asiatique

AIDE FINANCIÈRE POUR LA DESTRUCTION D’UN NID DE FRELONS ASIATIQUES

Le Département de Seine-Maritime engage des mesures techniques et financières contre la prolifération du frelon asiatique classé « danger sanitaire de 2ème catégorie » en France. Cet engagement se concrétise en s’associant au « plan de lutte collective » mis en place par l’État, en mettant en place un dispositif d’intervention opérationnelle depuis ce printemps 2019. Mutualisation avec le département de l’Eure, concernant le recensement et la centralisation des demandes de destruction des nids, à travers une plateforme commune (numéro de téléphone à disposition du public 02.77.64.57.76 à faire avant toute autre démarche), participation au financement de la destruction des nids à hauteur de 30 % de la facture (plafonné à 30 € par nid), opération de piégeage de frelons à proximité des ruches, afin de préserver les 350 apiculteurs de la Seine-Maritime, sensibilisation et informations au public.

Le Conseil Municipal a décidé de donner une aide financière en complément de l’aide financière accordée par le Département sur le même principe que le département, à savoir 30 % de la facture (plafonné à 30 € par nid) sur justificatif et sur la base d’un formulaire (disponible en  mairie) de demande de subvention qui sera à déposer à la mairie avant toute intervention sur le nid de frelons, document qui devra être accompagné du justificatif de visite d’un représentant de la commune sur le site où se trouve le ou les nids, de la facture acquittée, facture émise par une société de destruction agréée mentionnant la date d’intervention et d’un RIB du demandeur

Formulaire de demande de subvention mairie format PDF

Toute découverte de nids de frelons asiatiques devra être signalée au 02 77 64 57 76

Frelons asiatiques : les vrais dangers

EVespa velutina… un si joli nom latin pour un insecte qui n’inspire que peur et danger. Mais pour quelles raisons faut-il s’inquiéter du frelon asiatique ?

Grand voyageur, le frelon asiatique a été introduit accidentellement par l’homme dans le Sud-Ouest de la France en 2004. Une seule femelle cachée dans une poterie est à l’origine d’une armée de frelons génétiquement équipés pour s’adapter facilement à nos climats jusqu’à progresser vers le Nord en une dizaine d’années et atteindre la Normandie en 2013. Un exploit qui lui donnera le titre “d’espèce exotique envahissante”. Contrairement aux idées reçues, le frelon asiatique n’est pas plus dangereux pour l’homme que les autres hyménoptères (guêpes, frelons communs, bourdons). Il représente surtout un danger pour les personnes allergiques, immunodéficientes, les enfants et les personnes âgées. Si vous vous faites piquer les réflexes sont donc les mêmes et en cas de réaction allergique (gêne respiratoire ou piqûres multiples) appelez le 15 ou le 112. Le frelon asiatique n’attaque que s’il se sent agressé. Une conduite prudente s’impose donc si vous découvrez un nid. Tenez-vous à distance et n’essayez pas de le décrocher vous-même. Inutile de déranger les pompiers, ils ne se déplacent qu’en cas d’urgence absolue ou pour sécuriser les espaces publics. Créée à l’initiative de l’état et financée par les Conseils départementaux 27 et 76, depuis janvier 2019, une plateforme téléphonique 02 77 64 57 76 est chargée de recenser et de centraliser l’ensemble des demandes de destruction de nids. Vous serez ainsi orientés vers des professionnels agréés. Si le frelon asiatique a été classé « danger sanitaire de 2ème catégorie » en 2012, c’est aussi pour les dégâts qu’il occasionne sur l’écosystème et notamment les abeilles butineuses qui représentent de 45 à 80 % de son régime alimentaire. Une menace grave pour la filière apicole et la biodiversité, car l’abeille contribue à la reproduction de 80 % des espèces de plantes à fleurs. Consigne à tenirPrésentationPrévention

Les caractéristiques de son nid

Le début du printemps marque la reprise de son activité où les fondatrices vont construire des nids primaires afin d’y pondre des œufs qui donneront les premières ouvrières. Les ouvrières vont ensuite façonner les nids en forme de sphère qui pourront atteindre 60 à 80 cm de diamètre. Le frelon asiatique nidifie principalement dans la cime des arbres, mais il est possible de trouver des nids sous des abris aérés (hangar, grange, fenêtre,…), dans des murs, des arbres creux, des buissons et des tas de bois. Pour lutter contre ce grand prédateur de l’abeille, cela commence par la destruction de la reine et dès l’apparition des nids primaires. Une fondatrice piégée et éliminée ne fera jamais de nid. Il est impératif, pour la protection de la biodiversité, d’utiliser des pièges sélectifs de fabrication artisanale ou du commerce. En voici un exemple : Un tiers de bière, un tiers de sirop de grenadine ou de fruits rouges et un tiers de vin blanc.

Jusqu’au mois de mai

Ce nid primaire est construit par la fondatrice à la sortie de l’hiver. Ce nid, installé dans un lieu protégé, est abandonné lorsque les ouvrières sont en nombre suffisant. 70 % des colonies se délocalisent et fleurissent alors les nids secondaires aux tailles impressionnantes.