Évènements à venir
Loading...
Recherche
Archives
Adresse
Mairie
Rouxmesnil-Bouteilles
Rue du Champ de Courses
76370 Rouxmesnil-Bouteilles

Voir le plan

PostHeaderIcon Commémoration des déportés et du 8 mai

Commémoration du souvenir des déportés….

Chaque année le dernier dimanche du mois d’avril est l’occasion d’honorer la mémoire de tous les déportés et de rendre hommage à leur sacrifice. Cette date a été retenue en raison de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps.

Dimanche 28 avril nous étions place Lepront pour rendre hommage à Jean-Baptiste et Paulette Lepront, déportés en 1944 dans les camps de concentration nazis de Buchenwald et Ravensbrück.

Discours de Mme VILLARD : « Dans notre société où réapparaissent des actes ou propos xénophobes, racistes, antisémites ou discriminatoires, les rescapés des camps pourraient aujourd’hui nous rappeler toute l’importance et la valeur de la solidarité, de la fraternité et de la tolérance, eux qui ont tant souffert et qui dès leur retour des camps n’ont eu de cesse de nous rappeler ces valeurs. En ce jour de recueillement et de souvenir de la libération des camps de concentration et d’extermination, c’est d’abord à celles et ceux qui ne sont pas rentrés que je veux penser, dont des millions d’enfants, pourchassés, arrêtés, persécutés… voilà où vont mes pensées aujourd’hui… J’espère et souhaite que notre devoir de mémoire ne s’arrêtera pas là…. et que plus jamais les générations futures n’auront à vivre de tels drames et de telles atrocités….…. »/Message-commun-des-associations-de-deportes.pdf

Commémoration du 8 mai…..

Cette guerre atroce est finie et malgré toutes ces années passées en paix, la douleur et l’émotion sont toujours palpables. Toutes les générations étaient réunies place du monument aux morts ce mercredi 8 mai 2019, pour s’imprégner de la souffrance de nos aînés et de la joie ressentie à la libération de la FRANCE…. Durant cette cérémonie M. Le Maire a rappelé combien les pertes humaines ont été importantes et que notre mémoire populaire porte le deuil de ces millions de victimes. Entre 1940 et le 8 mai 1945, 60 millions de morts ! L’équivalent d’un pays comme le nôtre qui perdrait la quasi-totalité de sa population d’aujourd’hui. Avec 600 000 morts la France paiera un lourd tribut à cette abominable page de l’histoire de l’humanité. L’ex Union Soviétique et la République de Chine virent chacune plus de 21 millions des leurs perdre la vie. L’Allemagne vit quant à elle plus de 7 millions des siens disparaître dans les affres de la guerre, l’Indonésie 4 millions, la Pologne a perdu 6 millions des siens, le Japon 2 millions, le Royaume uni et les États-Unis 500 mille chacun. Tous ces pays et bien d’autres, ont payé très chèrement cette victoire contre les nazis. Le prix de tous ces sacrifices pour la liberté a scellé à tout jamais des liens de solidarité entre tous ces peuples.

Le 8 mai 1945 mit aussi un terme au plus inouï des crimes commis contre l’humanité : la Shoah, l’extermination systématique des Juifs qu’ils soient français, polonais, allemands, ukrainiens, en un mot, les Juifs des pays d’Europe qui étaient occupés par les troupes de l’Allemagne nazie. Et puis, ce 8 mai 1945, les sirènes de nos mairies, et les cloches de nos églises retentirent pour annoncer que l’Allemagne nazie était vaincue et qu’elle acceptait, sans condition de cesser toute agression, mettant ainsi un terme au plus grand drame que la France, l’Europe et le monde aient connus. Nous avons reçu en héritage la responsabilité de préserver cette paix dans laquelle nous vivons depuis 74 ans. Aujourd’hui, il nous appartient d’être dignes de nos aînés, dignes de leur sacrifice. Message de Geneviève DARRIEUSSECQ, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées