Évènements à venir
Loading...
Rechercher un article
Calendrier
septembre 2015
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Archive pour septembre 2015

PostHeaderIcon Tournoi inter-quartiers de tir 2015

Dimanche 27 septembre, les bénévoles du Tir Club nous ont accueillis et mis à notre disposition leur savoir faire et prodigué de précieux conseils aux novices.

Cette année, faute de participants suffisants, le concours inter-quartiers de tir n’a pas pu se dérouler comme prévu. Mais pour ne pas frustrer la trentaine de personnes inscrites et désireuses de participer, la commission sport, présidée par Pascal LEGOIS, a maintenu cette après-midi conviviale. Un concours individuel au tir à 50 m et 10 m a récompensé les deux premiers de chaque catégorie : hommes, femmes, jeunes filles et jeunes garçons, ainsi qu’une coupe du fair-play. Le beau temps nous a permis de profiter de l’extérieur pour la remise des coupes et le partage du verre de l’amitié.
Félicitations aux gagnants qui se sont distingués par des résultats de champion. À noter que les femmes ont dominé les hommes dans la compétition du tir à 10 m.

FILLES/ 1ère ANDREA LECUYER 74 POINTS
            2ème EMMA VIOGNE 65 POINTS

GARÇONS/ 1er GAUTIER SAHUT 75 POINTS
                   2ème TOM VIOGNE 68 POINTS

FEMMES/ 1ère SANDRINE BRETAGNE 144 POINTS
            2ème KARINE VIOGNE 135 POINTS

HOMMES/ 1er PATRICK MODESTE 140 POINTS
                           2ème FLORIAN RICQUIER 136 POINTS

La coupe du fair-play a été remise à Mme VÉRONIQUE PENTIER pour ses résultats modestes ( 35 POINTS ), mais surtout pour sa participation active.

Classement complet du tournoi de tir 2015 format PDF

PostHeaderIcon Remise des prix des maisons fleuries

La cérémonie de remise des prix a lieu vendredi 25 septembre, salle Corentin Ansquer. À Rouxmesnil-Bouteilles, le fleurissement des maisons est devenu une tradition forte, ancrée depuis de nombreuses années. La municipalité souhaite encourager les efforts accomplis pour préserver la nature et l’environnement, enjeu majeur du XXIème siècle. 

 

 

Ce concours récompense les habitants qui contribuent chaque année à l’embellissement de leur quartier. Ils participent ainsi à l’amélioration du cadre de vie de la commune, en la rendant plus attrayante. Cela contribue au classement de notre commune, au concours Départemental « des Villes et Villages fleuris ». La municipalité et notamment les jardiniers ou « les gars » comme on les appelle souvent, s’investissent pleinement dans l’entretien des espaces verts, en pratiquant une gestion durable, sans pesticides et autres produits nuisibles à l’environnement. Victor Hugo disait :        « C’est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas ».
Le jury a été particulièrement attentif à la diversité des végétaux, à la qualité de l’entretien des jardins, à l’originalité des compositions et à l’harmonie des formes et des couleurs utilisées. Le constat est; qu’il est de plus en plus difficile de faire un classement, étant donné la qualité de tous les jardins en compétition. Quelques nouveaux inscrits sont venus rejoindre les habitués du concours des maisons fleuries 2015. M. et Mme SALZET restent en tête du classement                  « Félicitations du jury », mais l’écart entre les lauréats est serré, dans le même temps le nombre de candidats dans la catégorie « remarquables », augmente sensiblement, preuve que les jardins gagnent en qualité, d’année en année.

Pour réussir ses plantations, il faut : des plantes en bonne santé, de la passion, du temps, la main verte, un peu d’eau et de précieux conseils prodigués par un spécialiste de l’horticulture, Olivier LANCESSEUR à Avremesnil http://horticulture-lancesseur.com/ . Le thème abordé cette année fut les plantes vivaces et leurs atouts.
Une plante vivace, ou plante pérenne, peut vivre plusieurs années, cela est économique. Elle subsiste l’hiver, contrairement aux plantes annuelles. Ils en existent plus de mille cinq cent variétés différentes. De plus, ces plantes se divisent facilement et peuvent ainsi trouver une place ailleurs ou faire l’objet d’échanges avec celles des voisins et amis.

PostHeaderIcon Noces de Diamant de M. et Mme SAVOYE

Il est toujours très plaisant pour un maire de recevoir dans la maison commune des couples qui souhaitent célébrer leur union. Surtout quand cette célébration revêt un caractère très exceptionnel, comme des noces de DIAMANT !!! En effet, M. et Mme SAVOYE, ont fait le serment le 13 août 1955, de s’aimer pour le meilleur et pour le pire. Ces 60 années de mariage, ils les ont traversées côte à côte, ils ont partagé d’intenses moments de joie, affronté les difficultés main dans la main et transmis à leurs 7 enfants et 16 petits enfants la recette de l’amour inusable et infini…… Résidant depuis 1993, au 22 Résidence le Balcon, le couple profite de la retraite et s’adonne à ses passions respectives.

Maurice est né le 13 avril 1934 à Tourville-sur-Arques. Six mois après sa naissance, ses parents s’installent à Rouxmesnil où il vécu jusqu’à ses 14 ans. Il fréquente l’école de la commune et obtient son certificat d’études à 13 ans. Pendant cette période de sa vie, il connaîtra la déclaration de la guerre, les privations, les bombardements et la perte de son frère Pierre, tué par une mine à Rouxmesnil le Haut, en novembre 1944 et deux mois plus tard, en janvier 1945 son père décèdera malheureusement à son tour.

À 19 ans, en février 1954, il part pour le service militaire à Brem Karten (près de Fribourg) en Allemagne où il passera 22 mois dans l’armée de l’air. Mais Mireille occupe déjà ses pensées.
Trois semaines de permission lui seront accordées, pour convoler en justes noces avec sa promise, le 13 août 1955 . Embauché depuis l’âge de 14 ans dans la société SOGEMA à Dieppe, il réintègre son poste au retour de l’armée, jusqu’en 1960, date à laquelle l’entreprise ferme.
Après 10 ans chez VINCO, il effectuera le reste de sa carrière  au sein de l’entreprise NESTLE où il occupera le poste de magasinier, puis d’agent de surveillance. En 1994, l’heure de la retraite sonne, après 46 années de bons et loyaux services qui lui vaudront les médailles du travail échelon Vermeil, Or et Grand Or.

Mireille est née à Rouen le 12 mars 1933. Abandonnée à l’âge de 3 ans, elle devient pupille de l’état; sa vie s’annonce difficile. Hébergée chez son oncle, elle fréquentera l’école de Malaunay. Sa sœur Jacqueline finira par la retrouver et des liens très forts vont les réunir, ainsi qu’avec sa seconde sœur Jeanine, dont elle est très proche.

Elle commence à travailler à 14 ans dans les fermes. Malgré la naissance de ses 7 enfants, elle travaille comme femme de ménage chez les particuliers. Cela lui faudra la Médaille de la Famille. Elle accueillera et accompagnera sa fille Brigitte dans l’épreuve de la maladie jusqu’à son décès qui affectera profondément la famille. Annick, Alain, Didier, Patrick, Sylvie, Lionel et Maurice son époux, cette famille qu’elle chérit, qui l’entoure aujourd’hui, lui apporte toute l’affection qu’elle mérite.

«Un enfant a beau grandir, pour une mère, il s’arrête à la hauteur du cœur»

PostHeaderIcon Journée du Patrimoine

Dans le cadre des Journées du Patrimoine, la municipalité participe tous les deux ans à cette manifestation. Dimanche 20 septembre, les portes du Prieuré (mairie actuelle) et de la Chapelle St Thérèse étaient ouvertes au public de 14h à 18h. Un circuit guidé et commenté par les élus était proposé aux visiteurs. Dès 16h, la conférence musicale, animée par Damien Top, accompagné par le virtuose Jean-Luc Richardoz violoniste, fut suivie par une trentaine de personnes privilégiées. Cette lecture-concert s’appuyait sur des lettres de guerre, envoyées par Claude Delvincourt lui-même à sa maman. Enrichie de projections de photographies inédites prises au front par Delvincourt, celles-ci furent dévoilées pour la première fois au public. Ce spectacle a eu lieu dans le cadre du Festival International Albert Roussel http://ciar.e-monsite.com/avec le soutien des Amis de Claude Delvincourt.

Biographie de Damien Top et du violoniste Jean-Luc Richardoz format PDF

Claude Delvincourt, vécu de 1888-1954. Pianiste, compositeur et Directeur du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il demeura à Rouxmesnil, et plus précisément au Prieuré. Cette demeure ayant appartenu à la famille du compositeur de 1869 à 1954, année de sa mort.
Premier Grand Prix de Rome en 1913, Claude apprit la déclaration de guerre lors de son séjour à la Villa Médicis où il achevait son poème symphonique Typhaon. Bien que réformé en 1911, il rentra immédiatement chez ses parents au Prieuré de Rouxmesnil, et se démena pour partir au combat. Pestant contre la lenteur de l’administration et du chemin de fer, le bouillonnant jeune homme enfourcha sa bicyclette le 29 août et fila jusqu’à Rouen afin de signer au plus vite son engagement. Inscrit comme élève caporal au 130e Régiment d’infanterie caserné à Mayenne, il ne tarda guère à rejoindre les élèves officiers, sautant le grade de sergent, et devint sous-lieutenant dès octobre. Mais les manœuvres en Mayenne l’assommaient, il aspirait à gagner le front.
Sa correspondance atteste d’une droiture sans faille, fustigeant les mesquineries et les lâchetés dont il était témoin. Il détaillait avec exaltation les réussites de sa batterie, les combats menés et envoyait des photographies : « Deux d’entre elles ont été prises à V. la V.[Vienne-la-Ville] pendant le bombardement de ce village dont il ne reste plus grand-chose. Je revenais du poste 3 ; du 210 arrivait, ça tombait avec un fracas formidable ; quelques-uns étaient tombés dans les champs en dehors du village, creusant des cratères de 6 mètres de diamètre, 3 sont tombés sur des maisons et ont mis le feu à ce qui restait. »


Lettres de guerre de Claude Delvincourt format PDF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son engagement dans le conflit fut exemplaire. Volontaire pour partir au front, le jeune lieutenant fut grièvement blessé et passa de longues années de convalescence au Prieuré, avant de retrouver une activité normale et de se remettre à composer.

PostHeaderIcon Cérémonie exceptionnelle du 19 août

Mercredi 19 août, dans le cadre des festivités organisées pour la commémoration du 73ème anniversaire du débarquement baptisé « Opération Jubilée », nous avons eu l’honneur et le plaisir d’accueillir en notre mairie, Mme Jennifer DE VALLANCE, entourée de son mari et de ses deux enfants Jackson et Hayden.
Mme DE VALLANCE était la petite-nièce du citoyen américain Herbert J. GARROW, sergent mitrailleur à bord du bombardier « LIBERATOR B24D » baptisé  » Lonesone Polcat « , abattu le 11 février 1944 à 9h54 sur le territoire de notre commune. L’émotion était palpable lors du dépôt de gerbe au pied de la stèle érigée à la mémoire des 10 militaires et des 2 civils tués lors du crash de ce bombardier. Il faut dire que les citoyens américains  n’avaient jamais imaginé retrouver un jour la trace de leur aïeul. Quelque mois plus tôt, Jackson, le fils de Mme De Vallance, passionné d’histoire, fait la découverte sur le net du récit de Mme Diane BOUTIER concernant les événements de cette journée du 11 février 1944. Il s’en suit de nombreux échanges. Décidant de vivre la manifestation du 19 août, la famille programme son voyage en Normandie. Jusqu’alors ignorés, ils découvrent enfin les lieux du drame et retracent l’histoire de cet oncle, qui aura donné sa vie pour notre liberté. Pour marquer leur venue, la Municipalité leur a remis en signe de fraternité, l’ouvrage « La Mémoire en partage » et la médaille de la ville. Le pot de l’amitié clôturait ce moment de souvenir émouvant .

PostHeaderIcon Réfection des cours intérieurs du tennis

 

Le tennis change de couleur !! Après des années de service, le sol des cours intérieurs montrait une usure très importante en fond de cours. Cela devenait potentiellement dangereux pour les joueurs.
Durant tout le mois d’août, une entreprise est intervenue. La moquette existante a été déposée, pour être remplacée par un sol en résine souple, offrant un confort incomparable et une plus grande rapidité de jeu. Dans la continuité de ces travaux, la façade et notamment les boiseries extérieures vont être rafraîchies.

 

PostHeaderIcon La Chapelle St Thérèse

Le bois demande un entretien régulier et quelques couches de peinture ont été nécessaires pour moderniser la façade de la Chapelle St Thérèse. Le ton gris de la nouvelle peinture des portes rappelle la couleur des soubassements et de la croix qui les surplombe donnant une vue d’ensemble plus harmonieuse.

PostHeaderIcon Derniers travaux de la Maison du Vallon

Comme annoncé leur de l’inauguration de la Maison du Vallon en juin dernier, les travaux d’aménagement de la cour et des parkings sont achevés. Le stationnement se trouve ainsi facilité par les quinze places supplémentaires. Désormais, le Club de l’Amitié et les bambins de la MAM peuvent profiter d’un espace privé et sécurisé. Quelques plantations viendront agrémenter les abords des clôtures.

PostHeaderIcon Ouverture de la nouvelle boulangerie du Prieuré !!

Il aura fallu plusieurs mois de travaux, pour permettre l’ouverture tant attendue de cette boulangerie. Spacieux et agréable, ce nouveau commerce s’intègre harmonieusement bien et apporte un supplément d’âme au centre bourg.

Sympathiques et chaleureux, Corinne & Alain, ainsi que leur équipe, vous accueillent dans leur         « Boulangerie du Prieuré » depuis le 8 septembre. Baguettes, pains spéciaux, viennoiseries, pâtisseries, confiseries, chocolats, sandwiches, boissons, etc.…… Il y en a pour tous les gourmands et gourmets, vous pourrez déguster en exclusivité la « Tradi du Prieuré » !! 

Pour les anniversaires, mariages, communions, fêtes de fin d’année, n’hésitez pas à passer commande au 02.35.84.15.33

        Ouvert non-stop de 6h30 à 20h, tous les jours de la semaine                    (sauf le mercredi).

Défiler vers le haut