Évènements à venir
Loading...
Recherche
Archives
Adresse
Mairie
Rouxmesnil-Bouteilles
Rue du Champ de Courses
76370 Rouxmesnil-Bouteilles

Voir le plan

PostHeaderIcon Hommage aux victimes du Libérator B24D du 11 février 1944

Durant la seconde guerre mondiale, les Allemands sont partout.

Notre village est sous le siège de l’occupation, les fermes, le Prieuré sont réquisitionnés et la villa en bordure de l’Impasse de la Cavée abrite la Kommandantur.

3 000 mines sont dispersées sur l’hippodrome, une batterie anti-aérienne se trouve en haut du chemin du Mont-Blanc, un Blockhaus est édifié à l’emplacement même de l’immeuble des trois Chênes, la Cavée est entièrement minée.

La guerre n’en finit pas et les habitants doivent supporter la présence de l’ennemi.

28 civils sont tués sur le sol de notre commune, ainsi que quatre militaires.

Le 11 février 1944, un B.24 « Libérator » baptisé « Lonesome Polecat »  (traduction : Putois Solitaire) s’écrase  sur une maison d’habitation à l’emplacement actuel des jardins ouvriers

Les 10 membres d’équipage périssent dans le crash, ainsi que  deux Rouxmesnilais, Mr Raymond Leconte et sa sœur Jeanine Leconte.

En 2002, une stèle fut érigée et chaque année, les élus, les Anciens Combattants et l’association Jubilée rendent hommage aux victimes, pour que l’on ne les oublie pas.

La fabrication du Libérator dura de 1943-1945 à San Diégo en Californie et se faisait dans la plus grande chaîne de montage du monde, sur un site de 330 000 m². La cadence de production pouvait atteindre 428 appareils par mois, soit 14 par jour !